Concept architectural

L’équipe de Saïa Barbarese Topouzanov architectes nous a récemment présenté le concept architectural proposé pour le nouveau Studio-théâtre de L’Illusion. Nous avons été immédiatement charmés par leur approche. Nous sommes heureux de vous la faire découvrir aujourd’hui!

Un quadrilatère majestueux… ou presque

Mais avant toute chose, il faut dire à quel point nous avons hâte de donner au coin Sud-Ouest de cette intersection tout l’amour qu’il mérite.  Entouré par trois bâtiments a très haute valeur patrimoniale, et malgré les efforts déployés pour lui donner un peu de vie, la bâtisse actuelle du Studio-théâtre (un ancien Dunkin’ Donuts) n’a pas fière mine :

Et maintenant, voici ce dont nous rêvons depuis quelques mois : un projet de qualité et innovant sur le plan architectural et urbain  qui permettra de s’élever à la hauteur de la qualité des trois autres bâtiments patrimoniaux de l’intersection.

En complément, la pérennisation des activités du Studio-théâtre et la bonification de l’offre culturelle par les nouveaux espaces permettra de répondre à la demande croissante de la population pour des activités culturelles familiales de qualité; le tout en inscrivant Montréal dans la lignée des grandes métropoles du monde soucieuses du mieux-être des enfants.

Voici donc la présentation du bâtiment tel que proposé par Saïa Barbarese Topouzanov architectes .

Le rideau rouge

«Le théâtre de marionnettes est un art métaphorique aux ramifications illimitées. Multiples formes et techniques s’entrelacent pour former un tout visuel expressif auquel les marionnettistes inculquent l’illusion de vie.»

– Claire Voisard, directrice générale et codirectrice artistique de L’Illusion, Théâtre de marionnettes

Une première esquisse du nouveau Théâtre de L’Illusion réalisé par Saïa Barbarese Topouzanov architectes

Prenant racine dans l’imagerie universelle qu’est le rideau rouge, le nouveau Studio-théâtre de L’Illusion se dévoile comme une métaphore visuelle stimulant l’imagination de l’enfant et l’invitant à la découverte et l’immersion dans le monde théâtral. Cet univers se veut à la fois interactif et à l’échelle de l’enfant.

Dans un premier geste à l’échelle urbaine, le rideau (architectural) de briques rouges calibre les vues vers l’extérieur et module l’interaction avec le contexte environnant. Ce rideau (architectural) rythme la façade et module la largeur des ouvertures en fonction du programme intérieur (salle de spectacle, salon vert, loges, etc.). Le rideau de briques rouges à l’angle des rues Beaubien et Saint-Denis rappelle la tectonique de la colonnade de l’ancienne banque d’épargne, en vis-à-vis du Studio-théâtre. La matérialité du bâtiment proposé, dans un désir de reprise des matériaux du bâtiment mitoyen, est majoritairement en brique rouge. Cette sensibilité matérielle au contexte environnant se combine à merveille avec la métaphore du rideau rouge.

Des éléments ludiques, tel l’escalier central, sont visibles de la rue et l’architecture transforme le lieu en véritable carrefour théâtral. Une fois entrés, on perçoit la double hauteur dans la galerie suivant la rue Beaubien, jusqu’aux espaces de représentations théâtrales.

Le bâtiment assume sa densité sur la grande artère qu’est Saint-Denis et agit comme un pôle rassembleur pour le jeune public et les arts de la marionnette auxquels il est consacré.

SAIA BARBARESE TOPOUZANOV ARCHITECTES

 

N'hésitez pas à partager!
Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Share on LinkedIn0Email this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.