Tache
Retour à la liste des articles

Étape 2 - Excavation et réhabilitation

Publié le 22 décembre 2020 dans L'Illusion prend racine

En mai 2017, L'Illusion commande une étude archéologique à la firme de consultants Brodeur. Cette démarche, habituelle pour les projets de construction soutenus par le Gouvernement du Québec, nous permet d'en apprendre davantage sur le quartier et en particulier sur l'emplacement du futur bâtiment. Bien qu'elle dévoile que nous ne découvrirons probablement pas de squelette de Tyrannosaure, elle nous révèle le passé de l'intersection. En voici certains extraits :

De 1895 à 1914 : un terrain libre de tout bâtiment

Église St-Edouard - coins Beaubien/St-Denis 1896. BANQ. Tiré des albums de rues Édouard-Zotique Massicotte qui renferment plus de six mille illustrations portant spécifiquement sur Montréal et couvrant la période 1870 à 1920.

Église St-Edouard - coins Beaubien/St-Denis 1896. BANQ. Tiré des albums de rues Édouard-Zotique Massicotte qui renferment plus de six mille illustrations portant spécifiquement sur Montréal et couvrant la période 1870 à 1920.

« Du début du Régime français jusque vers la fin du 19e siècle, le territoire où se situe l'aire d'étude est essentiellement agricole. Ce n'est qu'après la construction d'une ligne de tramway en 1892 reliant le centre-ville au Sault-au-Récollet que s'amorce le développement de ce secteur.  […]

La paroisse Saint-Édouard est formée en 1895. Une première chapelle est ouverte en 1896 à l'angle des rues Beaubien et Saint-Vallier. Cent vingt familles peuplent déjà la paroisse. Dix ans plus tard, la paroisse compte 1200 familles. La construction de l'église Saint-Édouard s'amorce en 1907. […]

En 1914, le site est toujours libre de tout bâtiment. »

 


1915 à 1985 : Postes d'essence

Auteur inconnu, 1955, Archives de la Ville de Montréal

Auteur inconnu, 1955, Archives de la Ville de Montréal

« Entre 1914 et 1920, un poste d'essence est aménagé dans la portion est du site. Sur le plan d'assurance incendie de 1920, on observe un petit bâtiment de brique d'un étage et les réservoirs à essence sont abrités par un porche de bois. 

Au fil des ans, divers bâtiments s'y ajoutent. Le site est exploité par la pétrolière «Imperial Oil». […] »

 


De 1986 à 2020 : Un restaurant, un dépanneur et... un Théâtre de marionnettes

Bâtiment tel que construit par la chaîne de restauration rapide Dunkin Donuts et repris par Couche-tard, puis par L'Illusion

Bâtiment tel que construit par la chaîne de restauration rapide Dunkin' Donuts et repris par Couche-tard, puis par L'Illusion

« […] Entre 1986 et 1990, le poste d'essence fait place à un restaurant. Il s'agit d'un bâtiment rectangulaire de plain-pied avec un demi-étage. […] »

 


Après avoir lu le passé du terrain sur lequel nous construisons, vous aurez sans doute compris que notre projet de construction prévoit la réhabilitation des sols. En effet, les normes environnementales de l'époque étaient peu exigeantes (voire inexistantes) et ont légué à Montréal plusieurs terrains contaminés. Pour repartir sur de bonnes bases, nous avons mis en place un plan de réhabilitation approuvé par le Ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC).

Cette étape donne encore lieu à des images assez saisissantes qui rappellent presque la construction d'une douve médiévale! C'est pourquoi nous avons eu envie d'ajouter à notre vidéo la musique exceptionnelle du spectacle Chantefable, épopée chevaleresque étonnante d’actualité, créé en 2008 en collaboration avec l'équipe de la compagnie La Nef. La vidéo ci-dessous est à écouter avec le son!